collectif la méandre

Un jour, à Chalon-sur-Saône, a commencé l’aventure Alteréaliste, qui ensuite est devenue Méandre.

C’est un collectif qui s’est formé sur la base d’affinités et d’envies de création et d’ouverture, ainsi que d’organisation de concerts et d’évènements artistiques et festifs.

Il est basé au Port Nord, dans de grands hangars.

Nous étions une dizaine, puis la famille s’est vite agrandie au gré des rencontres.

J’ai pu, depuis quelques années déjà, participer à cette intense épopée artistique et collective, et expérimenter plein de moments de vie et de création collectifs par la performance, la scénographie, la musique, l’organisation de soirées, etc., avant de décider de partir explorer de nouveaux horizons.

Mes premières expériences dans le spectacle vivant et la création de bandes-son (Défaire ma valise, Du plomb dans l’aile, Almaritsu, Escamotage, Et où il est question d’apprendre à voler, Nos fusions stupides, La Veillée…) sont nées à travers cette aventure.

Parfois des projets éphémères ont abouti à des projets plus conséquents, comme On boira toute l’eau du ciel qui est né pendant une des éditions du festival Chalon dans la rue, et qui s’appellait à l’époque « Comment j’ai appris à pêcher ».

Inside the Whale que vous pouvez voir et écouter sur une des pages, est un autre exemple d’un moment de création partagé.

www.lameandre.org

photos : Pierre Acobas

De haut en bas : vue et inspiration portuaire à La Méandre, duo improvisé avec Rafaëlle Rinaudo à l’occasion de l’évènement « Micropéniche », improvisation à l’issue d’un atelier circuit bending (avec Alex), performance masquée à l’occasion d’une porte ouverte du lieu, régie son.

© 2021 La théorie des écailles . Powered by WordPress. Theme by Viva Themes.