revenir

Une voix, monotone, désenchantée,
retentit dans l’obscurité du lieu de projection.

La musique s’achemine dans l’espace en magma de matières sonores, gargouillements mystérieux,

monstrueux.

Des fantômes peuplent les pièces.
Des restes, des traces de,
des souvenirs de l’intime.

On attend.

Les auditeurs sont imprégnés de sons, d’images et de lumière.
Les images, fragmentées, projetées sur des écrans en tulle,

apparaissent comme des flashs, des fantômes.
On croit reconnaître un corps, une fenêtre, une étoile.
Ce n’est peut-être qu’une goutte d’eau…

Revenir est un projet de création acousmatique présentée à l’occasion du festival des étudiants du CEFEDEM AuRa (centre de formation où j’étudiais) le 5 mai 2012. Puis, chez le collectif La Méandre ainsi qu’au festival Orléans’Jazz en 2014.
Il prend la forme d’une installation musicale et visuelle.

J’ai composé la musique sur 2 ans, de 2010 à 2012. Je souhaitais que le jour se lève progressivement au fil de cette pièce.
Elle est faite de sons de synthèse, de sons d’origine acoustique, de sons de guitare – filtrés et détournés – issus d’une improvisation de Jean-Baptiste Cognet, et enfin de mots et de la voix de Franck Rossi-Chardonnet. Je spatialise enfin la pièce sur 6 haut-parleurs au minimum.

J’ai confié la réalisation plastique et vidéo à Anaïs Blanchard qui a créé une installation visuelle fragmentée.

L’équipe :
Composition, diffusion acousmatique : Anne-Chloé Jusseau
Vidéo et installation visuelle : Anaïs Blanchard
Texte et voix : Franck Rossi-Chardonnet
Guitare : Jean-Baptiste Cognet
Mastering : Mathieu Monnot (Eyemat Mastering)
Durée : 14’40

© 2021 La théorie des écailles . Powered by WordPress. Theme by Viva Themes.